Une volonté intercommunale de faire disparaître des friches industrielles parfois vieilles de 30 ans

La Communauté de Fontenay-le-Comte est un territoire sur lequel, il y a eu une activité industrielle importante.  Suite à la fermeture de certaines de ces entreprises, des usines ont été abandonnées, laissant places à des friches de plusieurs hectares.

IMG_7556Face aux difficultés que représentent ces délaissés urbains, et en l’absence d’initiative privée, la collectivité a souhaité étudier les possibilités de reconversion de la Zone d’Activités Économiques (ZAE) « Route de Niort » en fonction des filières économiques et des conditions de marché. Cette étude a notamment permis de définir des scenarii de développement et de réaménagement.

Par ailleurs, elle a sollicité l’EPF de la Vendée dès septembre 2013 afin qu’il puisse se rendre acquéreur de deux friches (SEITA et PLYSOROL) présentes sur la zone d’activité. Ces acquisitions doivent permettre d’engager un processus de requalification de la zone d’activités en répondant à des demandes d’implantation d’entreprises ou à des demandes d’extension, qui, si elles ne trouvaient pas de solutions sur la ZAE Route de Niort, pourraient s’orienter vers d’autres ZAE communautaires, voire hors territoire, ce qui aurait pour conséquence d’aggraver la situation de ladite zone.

 

…avec un objectif de remise en état des terrains

Le faible intérêt pour l’environnement à l’époque de la création des usines, et une réglementation moins contraignante, font que ces terrains peuvent être potentiellement pollués. Les bâtiments peuvent renfermer de l’amiante ou du plomb. Les sols peuvent contenir des hydrocarbures, des produits chimiques ou des métaux issus des activités industrielles. Et l’eau sous-terraine peut le cas échéant être polluée par l’infiltration de ces éléments dans le sous-sol, ce qui nécessite un suivi dans le temps.

Ainsi, plusieurs campagnes de diagnostics ont été menés par l’EPF de la Vendée avant de se rendre acquéreurs des terrains afin d’analyser la présence de pollution (sols et bâtiments), d’évaluer les risques sanitaires et d’estimer les surcoûts en termes de travaux de désamiantage, déconstruction et dépollution.

L’objectif est qu’il y ait le moins de risques possibles, c’est-à-dire de contact entre la pollution et les prochains occupants du site. La collectivité est très attentive à cette question.

Il existe plusieurs techniques pour gérer la pollution des sols : par excavation, traitement sur site ou confinement. Les solutions retenues sont fonctions des futurs projets et du degré de risque. Elles sont étudiées avec le futur aménageur ou les repreneurs dans un plan de gestion et de traitement de la pollution.

seita

 

 

Lancement de la première phase de travaux prévue pour la fin de l’année 2016

Dans la mesure où les études menées par l’EPF de la Vendée permettent aujourd’hui de connaître les coûts de remise en état des friches, et que des accords de principes ont déjà étaient établis (notamment avec la société Bleecker, l’ESAT et la société Trouillet), la première convention signée entre la Communauté de communes du Pays de Fontenay-le-Comte et l’EPF de la Vendée a vocation à évoluer dans le cadre d’une convention de maîtrise foncière afin de finaliser les compromis avec les propriétaires et les repreneurs potentiels.

Les phases successives de travaux de désamiantage, de déconstruction et de dépollution seront lancées dès la formalisation des accords. Les premiers travaux doivent démarrer sur le site de la SEITA (partie Bleecker) avant la fin de l’année.

A la fin du chantier, un contrôle de la bonne réalisation des travaux de dépollution sera effectué. Les entreprises qui rachèteront les terrains seront informées de la nature de ces travaux dans l’acte notarié de manière à conserver la mémoire, dans une approche de développement durable.

 

Les chiffres clés

150 158 m²

La surface du périmètre pré-opérationnel

3 ans

La durée de la convention de maîtrise foncière

4,3 million d’euros

Le montant prévisionnel de l’engagement financier

Activités industrielles et artisanales

L’objectif du programme d’aménagement

 

 

 

 

PUBLICATION A LA UNE

Epf-vendee-icon-03TWITTER